UNICEF renforce la maternité de Leogane

Le taux de mortalité infantile et maternelle en Haïti est l’un des plus élevés de la région. Beaucoup de ces cas sont enregistrés dans les régions difficiles d’accès, où par faute de services, des femmes enceintes y perdent la vie. Le Ministère de la Santé publique et de la population (MSPP), avec le support de partenaires comme l’UNICEF, le FNUAP, l’UNNOPS, le Canada, entend apporter une réponse adéquate à cette situation.  L’un des moyens les plus efficaces est l’implantation de clinique SONUB (Soins néonataux- obstétricaux d’urgence). 

Le mardi 1er Aout, le MSPP de concert avec les partenaires techniques et financiers a inauguré une clinique SONUB dans la commune de Léogâne en présence de la Première Dame de la République, Mme Martine Moise et du ministre de la Santé publique, Dr. Marie Greta Roy Clément. La communauté s’est mobilisé et a fait le déplacement pour assister à cet évènement qui viendra changer la vie des femmes enceintes.

L’UNOPS s’est chargé de la construction de l’infrastructure, le FNUAP de la formation des sages-femmes et l’UNICEF s’est chargé particulièrement dans l’approvisionnement de matériels et équipements médicaux pour ces SONU.

Parmi les services disponibles au sein du SONUB ; éducation sanitaire, consultation prénatale, vaccination, consultation post-natale, planification familiale, réanimation néonatale.

Sauver la vie des femmes 

Devanture de la clinique SONUB de Leogane

« Malheureusement assez souvent, les accouchements se transforment en tragédies semant le deuil et la consternation surtout quand les structures de prises en charges ne sont pas appropriées. Le droit à la santé est plus qu’une nécessité, c’est une obligation. Il est donc temps pour nous, autorités constituées de l’Etat de rassembler nos forces et de mobiliser nos énergies, pour que les indicateurs de santé en Haïti soient moins alarmants. Le gouvernement haïtien s’est engagé à réduire la mortalité maternelle et néonatale. Sachez que vous avez mon soutien plein et entier », a indiqué la Première Dame Martine Moise.

Pour sa part, la ministre de la Santé, le Dr. Marie Greta Roy Clément, a mis l’accent sur l’Objectif de développement durable (ODD#3) lié à la santé. « Pour y parvenir, le pays devra entre autres, d’ici à 2030, faire passer le taux de mortalité maternelle au-dessous de 70 pour 100 000 naissances vivantes alors qu’il est actuellement d’environ 350 pour 100 000 naissances vivantes », a indiqué la ministre.

Elle a également promis aux membres de la population, que le MSPP ferait son possible afin que les gens puissent bénéficier de soins de bonnes qualités au sein de la maternité. « Avec le départ de MSF Suisse à la fin de 2015, environ 6000 femmes enceintes attendues à l’année n’avaient plus accès aux services de santé de la Reproduction. Grâce à l’appui technique et financier de la communauté internationale, la communauté de Léogâne et de ses environs dispose d’un nouveau centre répondant aux standards du MSPP qui offrira ses services de manière plus pérenne », a-t-elle souligné.

L’UNICEF continue son support à la santé maternelle

Marc Vincent, Représentant d’UNICEF Haïti, lors de son discours

Marc Vincent, Représentant de l’UNICEF en Haïti, a rappelé que la santé de la femme enceinte ainsi que la garantie d’un accouchement sain et sans risque est une thématique d’une importance capitale, car touchant la vie des nouveau-nés ainsi que de leurs mères.

« L’UNICEF s’est lancé aux côtés du MSPP dans la lutte pour réduire la mortalité maternelle et néonatale, et toutes ces actions convergent pour assurer une meilleure santé pour les femmes et leurs nouveau-nés. Réduire cette mortalité est un des engagements de l’UNICEF pour assurer la bonne prise en charge de la femme enceinte avant et durant l’accouchement », a-t-il souligné.

Plusieurs cliniques SONUB fonctionnent déjà à travers le pays et les partenaires impliqués dans le projet, prévoient déjà d’en ouvrir d’autres.

Jean Panel FANFAN

This post is also available in: Anglais