Articles

Kontem tankou tout sitwayen

Les enfants s’amusant au palais municipal de Delmas

Ce dimanche 10 juin, près de 3 000 enfants venus de tout le pays ont célébré ‘’ Le jour national de l’enfant haïtien’’. Tous ont convergé vers le Palais municipal de Delmas pour prendre part aux festivités. Tôt le matin, des dizaines de bus déposaient les enfants, on pouvait lire l’impatience dans leur regard, ils ne voulaient pas rester dans les rangs. Le droit au loisir est un droit garanti par la Convention des droits de l’enfant.

Cette journée est le point d’orgue de la Semaine de l’enfant, organisée par l’Institut du Bien-Etre social et de recherches (IBESR), avec le support de partenaires dont l’UNICEF.

Port-au-Prince, le 11 juin 2018- Le palais municipal de Delmas, était paré de ses plus beaux habits pour recevoir les enfants : châteaux gonflables, trampolines, glissoires, balanciers ; un grand stand pour recevoir la performance des enfants, le tout décoré de ballons multicolores. Les enfants de tout âge avec, les t-Shirts arborant le thème de la journée, couraient dans tous les sens. Un match de football improvisé a eu beaucoup de succès.

Les enfants dansaient, sautaient et jouaient ensemble. Ils entendaient bien profiter de ce jour qui leur était consacré. Des haut-parleurs diffusaient des musiques sur les droits des enfants. Sur le stand, il y avait des concours de talents, plusieurs enfants, ont entonné des musiques qui ont fait vibrer les assistants.

« Je suis très content d’être présent. Je pense qu’il est important de célébrer les droits des enfants en les faisant participer. Ces enfants s’amusent et courent dans tous les sens, beaucoup n’ont pas l’habitude d’utiliser ces jeux. Car leur situation familiale est très difficile », explique un jeune de 16 ans.

Renforcer les droits des enfants

Une jeune enfant dans un chant

Mme Arielle Jeanty Villedrouin, directrice générale de l’IBESR, la voix enrouée tant elle a chanté, a remercié tous ceux qui sont venus participer à cette célébration, principalement les enfants. « C’est une journée porteur d’espoir et de promesse en conformité avec le thème choisi : Comptez-moi, comme n’importe quel citoyen. Par ce thème les enfants revendiquent leurs droits, ils demandent qu’ils soient valorisés au sein de la société, qu’ils ont une place au sein de la construction du pays », a-t-elle dit.

Elle a souligné l’importance de permettre aux enfants de célébrer et d’avoir un moment qui leur est dédié. « Ce moment leur permet d’oublier, pour un moment, les chagrins et les problèmes qu’ils vivent au quotidien », a-t-elle rappelé.

Mme Villedrouin a lancé un appel solennel à tous les secteurs de la société : parents, responsables gouvernementaux, politiciens, éducateurs, à réfléchir et à travailler pour que tous ces enfants aient une chance de réussite dans la vie.

La Semaine nationale de l’enfant haïtien a été riche en évènement faisant la promotion des droits de l’enfant. Une conférence de presse avec des adolescents a inauguré la semaine, il y a eu un salon de l’enfance avec des expositions des principaux partenaires de l’IBESR, des conférences-débat au local de l’institution. La Journée nationale de l’enfant haïtien a été instituée en 1960.