Portrait de pères – Reginald Claveus – UNICEF Haïti

A l’occasion de la Fête des Pères haïtienne, le dimanche 25 Juin dernier, et pour clore la série des Portraits de Pères, nous vous présentons aujourd’hui Reginald Claveus, membre du staff d’UNICEF Haïti à la section WASH (Eau, Assainissment et Hygiène). Il va vous présenter sa vie de super papa et l’amour qu’il porte à tous ses enfants.

UNICEF Haïti : Bonjour Reginald, qui es-tu ?

Reginald Claveus : Je suis Reginald Claveus, père de 5 enfants : 2 filles (13 et 11 ans) et 3 garçons (9 ans, 5 ans et 2 ans).J’ai commencé à travailler à l’UNICEF en Avril 2010, juste après le tremblement de terre. Avant de rejoindre l’UNICEF,  j’ai travaillé pour le Comité Internationale de la Croix Rouge (CICR) et pour la Centrale Autonome Métropolitaine d’Eau Potable (CAMEP), avant qu’elle devienne la DINEPA.

Est-ce que UNICEF a influencé ton rapport avec les enfants ?

Je dirais oui., Puisque mon travail à UNICEF  est d’améliorer les conditions de vie des enfants de mon pays, cela me donne un certain regard par rapport aux autres enfants; un regard comparatif. La deuxième chose c’est que mon travail à UNICEF me prend beaucoup de temps, et limite un peu  ma disponibilité à la maison, surtout lorsque j’effectue des missions de longues durées sur le terrain, comme cela a été le cas pour l’urgence Post-Matthew. Mes enfants me sont très attachés et chaque fois que je pars en mission, je dois leur  expliquer la raison de mon absence. Ils comprennent que si je pars c’est pour aller aider d’autres enfants en situation difficile, des enfants qui n’ont pas la chance comme eux d’avoir accès au service d’eau, d’assainissement et d’hygiène. Dès que je prends mon sac de voyage, ils comprennent tout de suite que je ne serais pas là, mais ils comprennent aussi qu’étant privilégiés, il y a d’autres enfants qui ont besoin de mon soutien et de mon aide.

Qu’est-ce qu’être père représente pour toi ?

Pour moi être père c’est d’abord un métier. C’est un métier que l’on apprend sur le tas. J’apprends à connaitre les caractères spécifiques de mes enfants. Chaque enfant est un enfant particulier et a son propre trait de caractère et comportement. Avec eux, on apprend à être des professeurs, des psychologues, des médecins, des pédagogues pour ne citer que ceux-là … Ça prend donc du temps pour pouvoir les observer, les comprendre et pour se faire comprendre. J’ai appris énormément de choses de mes enfants. C’est réellement un métier :, être auprès d’eux pour les aider, les accompagner. Et j’ajouterai que c’est  une mission que j’ai vis-à-vis de de mes enfants, une mission  de les aider à devenir des citoyens, des chrétiens et à devenir des personnes responsables.

Comment passes-tu du temps avec tes enfant ?

Pendant l’année scolaire, chaque matin je les emmène à l’école et je les récupère en fin d’après-midi. Une fois rentré chez moi, je passe une bonne partie de mon temps avec eux soit pour les accompagner dans les devoirs de maison, soit pour leur expliquer autres choses. Mais la plus grande partie du temps que je passe avec eux c’est surtout le week-end : C’est important pour moi de passer du temps en famille (aller à l’Eglise en famille, manger en famille, avoir des activités sociales en famille)..

Quels conseils donnerais-tu aux parents et futurs-parents ?

Je dirais qu’être père n’est pas une tâche facile. C’est une mission qui doit se remplir à deux (papa et maman). J’ai ma contribution à apporter, ma femme a aussi la sienne. Cette mission demande qu’on soit présent et avoir du temps pour son enfant. C’est parfois un peu difficile surtout lorsque l’on est fonctionnaire international et affecté dans un autre pays, mais le peu de temps passé (des moments de qualité) avec son enfant marquera certainement toute sa vie.. C’est cette petite action qui va faire que l’on peut comprendre mieux son enfant, que l’on peut observer ce qui lui manque et comment l’accompagner en tant que père. Par exemple, le matin lorsque ma femme prépare le petit-déjeuner, moi je les aide à se préparer pour aller à l’école : se baigner, s’habiller, manger, etc. C’est une façon de les accompagner et de leur parler. Etre père, c’est aider ses enfants à s’orienter. Nos chemins vont inévitablement se séparer. Toutefois, ils ont besoin de nous et d’être accompagnés avec beaucoup d’amour.

This post is also available in: Anglais

2 réponses
  1. Kettly Theleys Altidor
    Kettly Theleys Altidor dit :

    Félicitations à Reginald,
    Aux super Papas,
    et à l’Equipe de la Communication pour cette initiative.

Les commentaires sont fermés.