L’Union européenne alloue 2,6 millions d’euros à l’UNICEF dans le cadre de la lutte contre le choléra

logoPort-au-Prince le 17 juin 2015- La Direction Générale de l’Aide humanitaire et de la Protection civile de la Commission européenne (ECHO) a alloué 2,6 millions d’euros à l’UNICEF pour renforcer les activités de prévention et de réponse rapide au choléra.

Depuis le début de l’épidémie en Octobre 2010, il y a eu 740 991 cas suspects de choléra, avec 8792 décès signalés à compter du 23 mai 2015, selon le ministère haïtien de la Santé publique et de la Population (MSPP). Sous la direction du ministère de la Santé publique, ce don permettra la poursuite de l’action en cours au niveau national. Cela comprend le renforcement de la surveillance épidémiologique, la coordination de la réponse aux épidémies et la mise en œuvre de la réponse de la communauté appropriée et rapide au choléra pour empêcher la maladie de se propager.

« Bien qu’en 2015 le nombre de cas suspects de choléra ait considérablement diminué depuis les pics de 2011 et 2012, les épidémies de la fin de l’année dernière et du début de cette année montrent combien il est essentiel que les efforts pour réduire la transmission de la maladie soient maintenus et demeurent une priorité pour ECHO. Cette réponse rapide doit bien sûr aller de pair avec le travail de développement des infrastructures d’eau et d’assainissement dans le pays, qui reste critique », a souligné Mme Ségolène de Beco, chef du bureau ECHO en Haiti.

Marc Vincent, Représentant de l’UNICEF en Haïti, a salué cet accord. « Nous remercions ECHO pour cette généreuse contribution au nom de tous les enfants d’Haïti. A un moment où nous assistons à une diminution du financement, ECHO continue de soutenir l’important travail des partenaires sur le terrain », a-t-il souligné. Ce financement est d’autant plus important que l’activité des partenaires sur le terrain a permis de revenir à une diminution du nombre de cas suspects de choléra au niveau national et nécessite de renforcer encore notre action pour protéger les populations contre de futures épidémies.

L’UNICEF et ses partenaires sont en train de renforcer la coordination, la surveillance, les soins aux patients et une réponse rapide pour éviter le même schéma de novembre 2014, en particulier dans le département de l’Ouest. Les efforts visant à prévenir la contamination par le biais des réseaux d’approvisionnement en eau dans les endroits affectés par le choléra à Port-au-Prince et d’autres zones urbaines sont actuellement en cours.

 

2015 est une année cruciale pour affirmer et étendre les progrès réalisés dans la lutte contre le choléra. Le principal défi, cependant, est le manque de ressources. Il est important de soutenir la DINEPA (Direction Nationale d’Eau Potable et d’Assainissement), le Ministère de la Santé publique et des ONG partenaires dans leurs efforts pour accroître la sensibilisation à l’hygiène des personnes et protéger les sources d’approvisionnement en eau avant la longue saison des pluies qui commence en Septembre 2015.

L’UNICEF, à travers ses ONG partenaires sur le terrain, et à travers les précédentes contributions d’ECHO ainsi que le financement de l’aide du Royaume-Uni, l’OCHA, et les comités nationaux de l’UNICEF, a mené des actions massives et rapides depuis le début de 2015.

Cela inclut plus de 2,936 interventions, dont 1,921 ont été des interventions de réponse précoce aux alertes choléra et 81 % d’entre elles ont été menées dans les premières 48 heures suivant l’alerte. Plus de 1,2 millions de personnes ont été sensibilisées par diverses méthodes de communication (du porte-à- porte, des discussions de groupe, etc.), plus de 15,051 kits choléra ont été distribués, enfin au moins 18,552 maisons ont été désinfectées et 171 points d’eau ont été mis en place ou réhabilités.

Pour plus d’informations:

Cornelia Walther, chef de la communication, UNICEF Haïti, +509 37871822, cwalther@unicef.org

Avril Hilaire, ECHO, officier régional communication +505 22706201, echo.managua@echofield.eu