L’école reprend après le passage de l’ouragan

À l’École nationale Charles Lassègue aux Cayes, en Haïti, des écoliers dans leur classe avec leurs nouvelles fournitures scolaires distribuées par l’UNICEF. Les Cayes fait partie des villes les plus dévastées par l’ouragan Matthew. © UNICEF Haiti/2016/Alcantara

À l’École nationale Charles Lassègue aux Cayes, en Haïti, des écoliers dans leur classe avec leurs nouvelles fournitures scolaires distribuées par l’UNICEF. Les Cayes fait partie des villes les plus dévastées par l’ouragan Matthew. © UNICEF Haiti/2016/Alcantara

« Je suis vraiment contente de revoir mes amies et de revenir dans mon école », nous confie Ashleina Jacques, une petite fille de 10 ans, les yeux brillants ». Elle a du mal à contenir sa joie. Le temps passé à attendre lui a paru bien long. Les enfants sont très excités de pouvoir reprendre l’école aux Cayes, une ville du département du Sud située sur le passage de l’ouragan Matthew, qui peine à se relever de la désolation que celui-ci a semée dans son sillage.

Deux semaines à peine après le désastre, les écoles ont commencé à rouvrir dans les départements les plus touchés du pays et le quotidien des enfants reprend lentement le dessus.

Depuis le passage de l’ouragan Matthew, la vie a été loin d’être facile pour les enfants des Cayes, mais Ashleina et son amie Saintyl Pauleta, 12 ans, sont heureuses de reprendre les cours. Les petites filles vont à l’École Nationale Charles Lassègue, qui a rouvert ses portes lundi 17 octobre.

Plus de 700 écoles ont été touchées et environ 86 ont accueilli des abris temporaires, perturbant la scolarité de 150 000 enfants.

La maison où Ashleina vit avec ses parents et ses deux sœurs a perdu sa toiture dans l’ouragan, mais elle est restée debout. Paula, elle, a tout perdu, y compris la totalité de ses livres et de ses affaires de classe. Sa maison n’a pas pu résister aux vents violents et a fini par s’effondrer. Aujourd’hui elle vit dans l’une des classes de son école, qui sert maintenant d’abri aux familles qui ont perdu leur maison dans l’ouragan.

Écoles endommagées

Les écoles ont été rouvertes par le Ministère de l’Éducation haïtienne, qui a bénéficié du soutien de partenaires tels que l’UNICEF. D’après les estimations, 126 écoles ont été sérieusement endommagées dans le département du Sud. Dans le département de Grand Anse, le nombre des écoles publiques touchées s’élève à 209, dont 107 qui ont subi de sérieux dégâts.

« Nombre de mes élèves ont tout perdu, leur maison, leurs vêtements et également leurs affaires d’école, » explique la directrice de l’École nationale Charles Lassègue, Micheline Nogaüs Joujoute.

back-to-school-2L’École nationale Charles Lassègue a rouvert, même si l’un de ses bâtiments a été sérieusement endommagé par l’ouragan et que certaines de ses salles de classe sont devenues des abris provisoires pour les familles déplacées. La plupart du matériel pédagogique et des fournitures scolaires ont été détruits ou endommagés.

Avant l’ouragan, l’établissement comptait 447 étudiants. En ce moment, 113 enfants venant d’écoles voisines endommagées sont également accueillis de façon temporaire. Le 20 octobre, l’UNICEF a distribué du matériel pédagogique et des fournitures scolaires aux écoles des Cayes. L’équipement fourni comportent du matériel indispensable pour les milliers d’enfants affectés par l’ouragan Matthew.

Surmonter le traumatisme

S’il y a bien un domaine où le droit des enfants a été rapidement rétabli, c’est l’éducation : les écoles ont rouvert et ils sont retournés en classe.

Pour les enfants en situation d’urgence, retourner à l’école est essentiel. Il s’agit de l’étape la plus importante leur permettant de gérer le stress de l’instant présent et redonnant à ces enfants un peu de leur insouciance.

« Après l’ouragan, ils étaient traumatisés et tristes. Maintenant qu’ils ont repris l’école, ils retrouvent le sourire », nous a fait remarquer l’un des enseignants.

 

L’intervention de l’UNICEF

L’UNICEF appuie le Ministère de l’Éducation dans les zones touchées par l’ouragan en remettant les écoles en état, ainsi qu’en garantissant les infrastructures WASH appropriées. Elle fournit également du mobilier : en particulier, des bancs, des tables et des tableaux ; des fournitures scolaires aux enfants ; du matériel pédagogique aux enseignants.

Grâce au soutien de l’UNICEF, 1 200 enfants sinistrés, y compris 400 enfants de maternelle et 30 enseignants, ont reçu du matériel scolaire dans le département du Sud, 15 jours après le désastre provoqué par Matthew.

« Environ 86 écoles ont été utilisées comme abris temporaires. L’UNICEF et ses partenaires travaillent avec leurs homologues nationaux afin de trouver des alternatives durables aux abris temporaires aménagés dans les écoles, tout en travaillant à la réparation des réseaux d’eau et d’assainissement en prévision de la reprise des activités éducatives », a déclaré Marc Vincent, représentant de l’UNICEF en Haïti.

 

Pedro Yvo Alcantara

Traduction : Cendrine Strevens.

 

 

This post is also available in: Anglais