Un coup de poing pour affaiblir encore le choléra

La lutte contre le choléra continu, le gouvernement, les partenaires nationaux et  internationaux gagnent du terrain contre la maladie. Cependant, il reste encore du chemin à parcourir.

C’est dans cette optique qu’une rencontre a été organisée avec les acteurs de la lutte ainsi que les élus locaux de neuf communes du département de l’Ouest afin d’en finir définitivement avec l’épidémie, bien avant 2022, terme du Plan National d’Elimination. L’opération est dénommée ‘’coup de poing’’ et s’inscrit aux cotes d’une campagne d’information qui sera menée par la Direction de Promotion de la Sante et de Protection de l’Environnement du Ministère de la Sante Publique et de la Population dont le slogan est « Nou ka gen yon Ayiti san kolera ».

L’objectif de l’opération est la réduction du nombre de cas suspects le plus bas possible avant la grande saison des pluies, habituellement saison de haute transmission de la maladie aussi, de septembre à  décembre, afin de se rapprocher de l’objectif de l’élimination le plus tôt  possible.

Neuf communes, sur vingt, sont ciblées par cette opération coup de poing : Port-au-Prince, Delmas, Pétion ville, Tabarre, Croix des Bouquets, Carrefour, Cité Soleil, Arcahaie et Cabaret. Avec une stratégie qui consiste en plusieurs actions principales : renforcer la prise en charge médicale et le diagnostic de laboratoire, renforcer le cordon sanitaire, améliorer le suivi de la qualité de l’eau, intensifier la sensibilisation communautaire, avec un focus sur les marchés, les gares routières, les églises, etc.

« Ensemble nous allons éliminer le cholera »

Le Dr Elie Celestin, représentant de la Coordination nationale de lutte contre le choléra/MSPP a mis l’accent sur l’importance d’un front commun. «  Nous sommes réunis ici pour avoir l’implication et l’action des élus locaux. Avec l’opération coup de poing, nous voulons que tout le monde, la presse, les organisations participent afin de vaincre le choléra », insiste-il.

Ensemble avec Haïti pour les enfants éliminons le Choléra

Pour sa part, le Dr Martial Beneche, directeur de la Direction sanitaire du département de l’Ouest, a rappelé que dès l’apparition du choléra, le MSPP de concert avec ses partenaires techniques et financiers, avaient élaboré un plan s’étendant sur dix ans afin d’éliminer le choléra. « Pour y arriver, il va falloir passer à travers une approche multisectorielle, multidisciplinaire. Dans cette nouvelle vision, les maires, les collectivités territoriales ont un rôle capital à jouer car ils vont s’assurer que la population ait accès au service de base. Car le choléra fait partie des maladies qui peuvent être évitées par l’hygiène personnelle, environnementale », explique-t-il.

Plus loin, il indique encore : «  En accord avec nos partenaires techniques et financiers, l’UNICEF, le CDC, l’OPS-OMS qui nous aident dans ce combat, on va ensemble conjuguer nos efforts pour arriver à éliminer le choléra ».

« L’UNICEF se tient à vos côtés »

Marc Vincent, Représentant d’UNICEF Haïti, lors de son discours

Marc Vincent, Représentant de l’UNICEF en Haïti, a rappelé que l’organisation dans son combat pour protéger la vie et assurer le bien-être des enfants s’est beaucoup investie dans la lutte contre le choléra depuis 2010. « Chaque année, les enfants et les adolescents représentent plus de 30% des cas suspects. Sous le leadership du MSPP, l’UNICEF appuie les autorités locales afin d’éliminer le choléra, le plus vite possible et mettre fin à cette souffrance des familles haïtiennes », indique-t-il, ajoutant que les enfants sont aussi des victimes indirectes de la maladie lorsque les mères et les pères sont touches par celle-ci.

« Avec vous ici présents, nous avons commencé un nouveau engagement, celui d’utiliser vos influences, vos partenaires, les églises, les sociétés civiles, tous les groupes qui peuvent vraiment aider les gens à changer de comportement, de respecter les standards d’hygiène. Car combattre le choléra, ce sont des gestes simples qui permettent de sauver des vies », a-t-il dit,  s’adressant aux élus locaux présents.

Jean Panel Fanfan

This post is also available in: Anglais