De Meilleures Conditions D’Apprentissage à Previlé

Un mois après le lancement de l’année scolaire 2016-2017, l’ouragan Matthew a endommagé environ 1600 écoles[1] en Haïti, privant plus de 480 000 élèves[2] d’opportunités éducatives à travers le pays, en particulier dans la Grand’Anse, le Sud, les Nippes et le Nord-Ouest. Pendant les six mois qui ont suivi le désastre, l’UNICEF et ses partenaires ont réhabilité 75 écoles[3] en les dotant notamment de mobilier scolaire, concernant plus de 25 000 enfants[4]. Ils ont également distribué des fournitures scolaires aux élèves en vue de faciliter leur apprentissage.  Dans la Grande Anse, à une heure et demie de la ville de Jérémie, l’école nationale de la commune de Prévilé en est bénéficiaire.

Blottie au pied d’une colline, l’école Nationale de Prévilé domine la ville dont elle porte le nom. Un portique jaune prolongé de haies verdoyantes protège les activités scolaires de la rue principale.  Une fois qu’on a franchi ce portail, on doit lever la tête pour contempler les bâtiments fraichement réhabilités par Save The Children International avec l’appui de l’UNICEF. Des toitures bleues remises à neufs chapeautent les murs peints en jaune et gris au sein desquels « 425 élèves y reçoivent leur instruction académique » selon le directeur Jean François René.

Grâce à cet appui de l’UNICEF, nous pouvons offrir de meilleures conditions d’apprentissage à nos enfants. 

« Nous avons pu reprendre les cours seulement en janvier, dès que nous avons pu poser des bâches à la place des anciennes toitures », témoigne-t-il. « Mais, c’était presque comme enseigner à ciel ouvert. Dès qu’il pleuvait, l’eau coulait à travers les bâches, on essayait en vain de se mettre à couvert, les enfants étaient trempées. Et après, les professeurs et moi devions évacuer l’eau des salles. C’est grâce à cet appui de l’UNICEF que nous pouvons offrir de meilleures conditions d’apprentissage à nos enfants. » 

Mobilier scolaire octroyé par l’UNICEF et ses partenaires : Ecole Nationale de Prévilé

L’UNICEF et ses partenaires[5] ont également octroyés du mobilier scolaire à l’école Nationale de Prévilé, dans le cadre de ce même projet, en appui à la Direction Départementale du Ministère de l’Education Nationale et de Formation Professionnelle MENFP.  En tout, 67 bancs et 6 tableaux ont été accordés à cette école, ainsi que des équipements scolaires pour les professeurs, selon le bureau Education de l’UNICEF dans la Grand’Anse. De plus, 152 enfants ont reçu des kits scolaires qui ont facilité leur retour en classe. Des activités d’assainissement ont également été réalisées dans le cadre de ce projet,  dont la réparation du bloc sanitaire de l’école.

 

 

 

L’école prépare notre avenir           

Chrismène Augustin, 18 ans, 8ème année fondamentale, Ecole Nat. de Prévilé

En 8e année fondamentale, Chrismène Augustin, 18 ans, est fière de la réhabilitation de sa nouvelle école : « Avant la réhabilitation de l’école, les professeurs ne pouvaient pas travailler avec nous quand il pleuvait, cela décourageait les élèves à venir en classe. Je suis contente d’avoir pu reprendre mes cours dans ces nouvelles conditions : de nouveaux toits, des bancs et des tableaux neufs. »

La jeune fille projette de devenir infirmière : «  Je conseille à mes camarades de se concentrer sur leurs études, parce que, selon moi, l’école prépare notre avenir. »

Grace à ce projet, les élèves de l’école nationale de Prévilé peuvent recevoir les bénéfices de l’apprentissage dans un meilleur contexte, témoigne Jean Moxner Janvier professeur en 3e année fondamentale. Cependant, les difficultés économiques de leurs familles continuent de faire ombrage à leur apprentissage, selon lui : « La déperdition scolaire est une conséquence des faibles moyens économiques des parents. Avant l‘ouragan, l’effectif de ma classe s’élevait à 48. Après beaucoup de sensibilisation auprès des parents et la reprise de la cantine scolaire, nous avons pu en retrouver 30. Et encore le traumatisme subi par l’ouragan s’est reflété dans leur attitude distraite en classe et dans leurs résultats scolaires. Nous avons également intégré un encadrement psychosocial à notre méthode d’apprentissage en vue de les motiver.»

Le lycée communal de Prévilé, a également bénéficié d’un projet similaire, avec l’appui de l’UNICEF et de ses partenaires, facilitant de meilleures conditions d’apprentissage à ses 470 élèves.

Mobilier scolaire octroyé par UNICEF et ses partenaires : Lycée Communal de Prévilé

[1]https://www.unicef.org/appeals/files/UNICEF_Haiti_Humanitarian_Situation_Report_Dec_2016.pdf

[2] idem

[3] https://www.unicef.org/appeals/files/UNICEF_Haiti_Humanitarian_Situation_Report_April_2017.pdf

[4] idem

[5] Save The Children, USAID et le Département Britannique du Développement Internationale DFID.

 

This post is also available in: Anglais