Entrées par UNICEF Haiti

L’UNICEF appelle à la protection de tous les enfants avec l’arrivée imminente de l’ouragan Irma

Au cours des dernières heures, la tempête Irma est devenue un puissant ouragan de catégorie 5, le niveau le plus élevé possible sur l’échelle Saffir-Simpson. L’ouragan est accompagné par de forts vents et des orages pendant sa trajectoire probable à travers les Caraïbes. Si elle continue sur sa route actuelle, cela entraînera des dégâts dévastateurs dans les prochaines heures dans les territoires d’Antigua-et-Barbuda, de la Dominique, de St Maarten, de Saint-Kitts-et-Nevis et des îles Vierges. On s’attend à ce qu’il frappe la République dominicaine, Haïti et Cuba, affectant directement la vie de centaines de milliers d’enfants, d’adolescents et de leurs familles.

Plus de la moitié des jeunes enfants privés d’activités ludiques et d’apprentissage précoce avec leur père

Publiée alors que l’on célèbrait la Fête des Pères dimanche dernier dans 80 pays, cette nouvelle analyse est tirée du programme d’enquêtes par grappes à indicateurs multiples de l’UNICEF, la plus grande collecte de données comparables cartographiant les comportements parentaux à travers le monde.

Antine Legrand raconte le parcours qui l’a menée de la RDC jusqu’en Haïti

En 2014, Antine Legrand a participé au sixième groupe de l’initiative de promotion des nouveaux talents (NETI) près obtention du diplôme délivré par ce programme, Antine a commencé à travailler comme responsable de la planification, du suivi et de l’évaluation en Haïti, où elle continue à développer ses compétences et à en apprendre toujours plus sur elle-même, sur l’UNICEF et le remarquable travail dont cette organisation est capable, même soumise à une forte pression.

Il reste encore des défis à relever 6 mois après l’ouragan Matthew

Six mois après le passage de l’ouragan Matthew, un cyclone de catégorie 4 qui représente la plus grave crise humanitaire depuis le tremblement de terre de 2010 en Haïti, la population, notamment dans la Grand’Anse et le Sud, a encore de grands besoins, en dépit d’une grande mobilisation des acteurs humanitaires sur le terrain, dès les premiers jours.