APRES AVOIR ÉTÉ DIAGNOSTIQUÉ POUR LA MALNUTRITION, WISEDARLÈNE, ÂGÉE DE 10 MOIS, SE RELÈVE

Séance d’appui psychosocial au sein du projet

Suite à l’ouragan Matthew qui a dévasté le Département de la Grand’Anse, l’UNICEF, avec un financement de la Commission européenne pour la Protection Civile et Operations d’Aide Humanitaire (ECHO), appuie le Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), via des organisations locales, pour venir en aide aux enfants souffrant de malnutrition.

D’une part, à travers la Fondation pour le Développement et l’Encadrement des Familles Haïtiennes (FONDEFH), plusieurs centaines d’enfants du Département de la Grand’Anse, âgés de 0 à 59 mois, ont bénéficié des soins nutritionnels divers. Ces soins, variés en fonction des cas diagnostiqués et du contexte communautaire, peuvent soit prendre la forme d’activités communautaires de sensibilisation à l’intention des parents sur les pratiques d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE), soit consister dans la fourniture de micronutriments pour la prévention de la malnutrition, ou du lait thérapeutique et du plumpy nut pour la prise en charge et le traitement.

D’autre part, avec l’Initiative Départementale contre la Traite et le Trafic des Enfants (IDETTE), un suivi est fait pour fournir une assistance socio-économique aux familles des enfants diagnostiqués, à travers des activités génératrices de revenus (AGR), des visites domiciliaires, et de l’appui psychosocial.

Histoire de Wisedarlène

Formation contre la violence

Lineda Jean habite une petite localité à Bariadelle, première section communale de Dame Marie (Grande Anse). Mère de trois enfants dont la petite Wisedarlène, elle garde encore le souvenir de ce déplacement à l’hôpital communautaire de Dame Marie pour y emmener sa fille, repérée par les agents de santé communautaire polyvalents (ASCP).

Elle se souvient encore de la date de l’hospitalisation de sa petite Wisedarlène née le 23 décembre 2016, alors âgée de 5 mois : « C’était le 19 mai 2017, je suis allée avec elle à l’hôpital parce qu’elle ne se portait pas très bien, elle avait de la fièvre, de la grippe. Les agents qui m’ont référé à l’hôpital m’avaient notifié que l’enfant allait être hospitalisé, car elle faisait seulement 4 kilos, incompatible avec son âge », raconte-t-elle.

Après 12 jours d’hospitalisation, Wisedarlène, qui souffrait de malnutrition aigüe sévère, pesait 5,5 kilos à la sortie de l’hôpital. Poids toujours insuffisant, mais qui réjouissait sa mère à cette époque qui ne souhaite rater aucun des rendez-vous programmés par le staff médical. « Je dois me rendre à l’hôpital tous les huit jours pour suivre les progrès de Wisedarlène (prendre son poids et mesurer son périmètre brachial) et récupérer les 18 paquets de plumpy nut ». Actuellement, « Wisedarlène (10 mois) fait 7,4 kilos », conclut-elle, soit presque le double de ce qu’elle pesait, il y a 5 mois de cela.

Lineda Jean continue de veiller au bien­-être de sa petite fille en allant régulièrement à ses rendez-vous, poursuivant son allaitement, et en suivant les conseils des médecins et infirmières pour sa nutrition. Elle s’estime heureuse et en témoigne : « Je suis très satisfaite d’avoir eu cette opportunité que d’autres parents n’en ont pas ». Avec l’appui fourni par IDETTE à travers son programme d’AGR, Lineda, mère célibataire, dispose maintenant d’une activité financière de vente de boissons gazeuses. Ce qui lui permet de répondre partiellement aux besoins de sa famille.

L’UNICEF, avec le soutien de ses bailleurs y compris ECHO, continue d’apporter sa contribution en vue du respect des droits de l’enfant, et de l’amélioration des conditions de vie des familles, y compris celles vivant en milieu rural, et victimes de catastrophes naturelles.

This post is also available in: Anglais

0 réponses

Répondre

Vous voulez participer à la discussion?
Dites-nous ce que vous en pensez...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *