malnourished baby regains strength UNICEF Haïti

Bébé malnutri, pour Shaina chaque goutte de lait compte

 

Shaina, bébé malnutri de 6 mois  retrouve des forces et le sourire à Port-au-Prince. Voyez comment.

En Haïti, la vie d’un enfant peut basculer très vite.

Lorsque la petite Shaina Antoine est arrivée à la Clinique Communataire de Delmas 75 dans les bras de sa maman, désespérée, la petite souffrait de malnutrition aigüe (extrême maigreur).

Sa mère Ederline (27 ans) n’a pas pu allaiter sa fille autant qu’elle l’aurait souhaité « J’ai connu des difficultés avec l’allaitement maternel, pas assez de lait, et puis plus de lait du tout. J’ai essayé de la nourrir avec du riz bouilli et de la purée de carotte, mais je n’avais pas toujours de l’argent pour une ration quotidienne. Et la petite n’acceptait pas toujours cette nourriture semi-solide » commence-t-elle.

Je ne savais plus comment aider mon bébé malnutri 

 

Au lieu de se développer et de gagner quelques grammes chaque semaine, la petite a donc perdu du poids. « Je ne savais plus comment aider mon bébé malnutri », poursuit-elle.

Se sentant de plus en plus impuissante et inquiète pour sa fille, Ederline  s’est rendue à une consultation de  la clinique communautaire de Delmas 75, clinique soutenue par UNICEF Haïti qui y appuie son partenaire haïtien FONDEFH (Fondation pour le Développement et l’Encadrement de la Famille Haïtienne).

Après un premier examen médical, Shaina a été hospitalisée et  a reçu du lait dit ’’thérapeutique’’ dont la formule répond aux besoins physiologiques et nutritionnels des enfants malnutris.

Vingt jours plus tard, cet enfant de six mois se porte mieux. Elle a repris du poids et pèse maintenant 3 kg. Elle peut s’alimenter normalement et elle recevra bientôt une alimentation semi-solide, pâte d’arachide appelée RUTF -Ready-To-Use Therapeutic Food,  en complément du lait thérapeutique en préparation de son retour à la maison. Sa mère a également reçu des conseils  sur les bonnes pratiques d’alimentation, diversité alimentaire, quantité et fréquence des repas, afin que Shaina ne retombe pas dans la malnutrition de retour à la maison.

Shaina est sur la voie de la guérison

bébé malnutri UNICEF Haïti

Alimentation thérapeutique venant administrée aux enfants souffrant de malnutrition.

Shaina est sur la voie de la guérison. Sa vie a basculé car sa maman a eu un bon réflexe, celui de venir consulter le personnel médical de cette clinique spécialisée en nutrition. Sa vie a basculé aussi car elle a eu une chance : celle d’avoir la possibilité d’être reçue dans une clinique, proche de chez elle, offrant des soins et un suivi gratuit, effectué par du personnel médical qualifié ayant à disposition du matériel médical et des produits d’alimentation thérapeutique adaptés aux traitements des enfants malnutris. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas dans d’autres zones du pays.

Parmi les enfants de moins de 5 ans vivant en Haïti, 22 % souffrent de malnutrition chronique (petite taille par rapport à leur âge) et 5% de malnutrition aiguë (petit poids par rapport à leur taille). Les taux les plus élevés se retrouvent parmi les ménages les plus pauvres (31%) et les mères les moins instruites (34%).

Ces formes de malnutrition sont dues à un ensemble de facteurs notamment, la pauvreté des familles, les épisodes infectieux répétées et les  pratiques alimentaires non adaptées à l’âge et aux besoins des enfants. S’y attaquer nécessite une approche multisectorielle.

L’UNICEF apporte son soutien au Gouvernement haïtien en intensifiant les interventions spécifiques et sensibles en matière de nutrition, axées sur la période de 1 000 premiers jours de vie, période critique pour le développement physique et intellectuel de l’enfant.

 

Julie Harlet

UNICEF Haïti Communication  

This post is also available in: Anglais

0 réponses

Répondre

Vous voulez participer à la discussion?
Dites-nous ce que vous en pensez...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *